Le drapeau de la Corée du Sud

Fondé sur les principes du yin et du yang de la philosophie orientale, le drapeau de la Corée du Sud aurait été créé en août 1882, sous le règne du roi Gojong, bien qu’il ne fût officialisé dans sa version actuelle qu’au cours du XXème siècle, en 1945, lors de la reddition du Japon. A la fois drapeau national et pavillon national, cet emblème représente les lois de l’harmonie universelle.
 
 
 
 
Le drapeau de la Corée du Sud consiste en un cercle au centre du dessin représentant le Taeguk, frappé du Taijitu, dont la partie rouge supérieure représente les forces cosmiques positives du yang. L’autre partie, bleue, évoque les forces cosmiques négatives du yin. Le Taeguk symbolise l’origine de toute chose dans l’univers. Ces deux forces témoignent du mouvement et de l’équilibre, ainsi que de l’harmonie continuelle.


Au long des quatres diagonales du symbole central du drapeau de la Corée du Sud, se trouvent quatre trigrammes. Tirés du Livre des Mutations, ces éléments représentent la terre, le ciel, le feu et l’eau. Quant au fond blanc, il évoque la pureté du peuple coréen et son amour de la paix. Définitivement officialisé le 6 mars 1948, ce drapeau est levé à la moitié du mât les jours de deuil. Pour découvrir d’autres anecdotes sur les drapeaux du monde, de la France à la Chine en passant par le Japon, restez sur notre site!