Economie du Nord Pas de Calais

Les énergies fossiles sont des ressources quasiment épuisées. Le système de production qui en découle depuis plus d’un siècle, semble comme notre planète, à bout de souffle. Le nord pas de calais est confronté à ce nouveau défis. Construire l’industrie du futur et ajuster son comportement tout en générant un monde plus humain. Cette nouvelle Economie du Nord Pas de Calais doit être en mesure de créer des emplois, tout en répondant aux contraintes du réchauffement climatique.

 

En quoi consiste la troisième révolution industrielle du Nord Pas de Calais ?

Déjà cheville ouvrière de l'Europe, le Nord Pas de Calais n'est pas passé à côté de cette opportunité de devenir la première région française à s'engager dans cette voie de développement économique. Le principe est celui des deux premières révolutions industrielles : la conjonction de nouvelles sources d'énergie et d'un réseau de communication, les énergies renouvelables et internet.

Cette troisième révolution industrielle s'appuie sur cinq piliers :
- Remplacer les énergies fossiles par les énergies renouvelables pour réduire les émissions de CO2.
- Collecter ces énergies ; rien que la rénovation des 1 600 000 logements pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d'emplois.
- Stocker ces énergies vertes en transformant l'énergie produite en hydrogène.
- Partager ces énergies en utilisant une nouvelle forme de réseau de distribution à l'image d'internet.
- Un transport zéro carbone grâce aux véhicules électriques.

Hormis la transition énergétique, environnementale, écologique et sociale, la région du Nord Pas de Calais est déjà engagée sur la voie de l'économie de la fonctionnalité avec l'exemple de l'auto-partage, dont le principe est de ne pas nécessairement posséder des biens qu'on utilise. Cela permet d'économiser de l'énergie et de la matière première. Sans oublier l'économie circulaire, symbolisant la fin d'un modèle économique linéaire, celui du « produire-consommer-jeter ». il s'agit d'une vision totalement différente qui consiste à préserver les ressources de la planète en consommant moins de matière, en recyclant l'ensemble des matières premières déjà consommées et à diminuer aussi, de ce fait, les impacts environnementaux. C'est avant tout un modèle de régénération où les produits et leurs composants seraient fabriqués pour être désassemblés et recréés.

Le marché du recyclage et l'Economie du Nord Pas de Calais

Développement durable, éco-conception et augmentation de la durée d’utilisation. L’économie circulaire dépasse la question du recyclage pour aborder la problématique de la quantité des produits recyclés, puisqu’à moyen terme, elle restreint les déchets à traiter. Elle bouleverse aussi le jeu concurrentiel au Nord Pas de Calais en captivant des acteurs de tout type; industriels, start-up ou entreprises tel que les marques de mode basées là-bas comme La Redoute ou Pimkie ou La Halle. Les recycleurs doivent par conséquent devenir des conseillers matière et imaginer de nouvelles activités à forte valeur ajoutée, s’ils veulent faire partie de la boucle de l’économie circulaire. Une appréciation technique permet en outre de conseiller les entreprises sur le développement de nouvelles sources d’approvisionnement et sur l’éco-conception de leur produit. Ceci implique l’amélioration de leur politique client pour mieux viser les besoins et personnaliser leurs offres. Une meilleure connaissance client doit aussi permettre au recycleur de mettre en place des offres globales intégrant également de nouveaux usages comme la location de matière, l’entretien ou encore l’accompagnement. Les recycleurs ont aussi intérêt à jouer le rôle d’entreprise pivot de symbiose industrielle ; écosystèmes, industriels, distributeurs ou agriculteurs, échangent mutualisent et améliorent des flux de matière première, d’énergie ou de déchet. Devenir le pivot de cet écosystème demande de connaitre précisément le tissu économique local du Nord Pas de Calais, mais aussi de savoir organiser et orienter les flux de matière. Par ailleurs, l’automatisation du tri et les nouvelles technologies de valorisation se développent et sont indispensables pour créer de nouveaux marchés et réformer la qualité. Au final, pour les industriels, l’économie circulaire est une magnifique opportunité de sécuriser leurs approvisionnements et d’améliorer leur compétitivité coût. C’est le cas par exemple s’ils décident d’investir dans le re-manufacturing c'est-à-dire la remise en état de leur produit.

Liens utiles :
http://www.apce.com/cid142485/l-economie-circulaire-modele-economique-d-avenir.htmlC=173&espace=1
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/economie-circulaire/isr-rse/nord-pas-de-calais-le-plan-rifkin-pour-l-ecologie-industrielle-141317.html